INFO TRAFIC LIGNE L TRANSILIEN

La SNCF nous informe que le trafic de la ligne L, reprendra normalement à partir du 11 mars 2019 après 3 mois de perturbations liées aux réparations suite à deux incendies majeurs.

Que s’est il passé ?

Cf billet L Sud adaptation du plan de transport jusqu’au 8 mars

Vous le savez, le 7 décembre 2018, un incendie, et un second le 27 décembre, ont détruit le poste d’alimentation électrique de Courbevoie, et sa partie telecom ainsi que 3 liaisons souterraines de 25 000 volts et de plus de 4 km chacune. Des travaux complexes, et imprévus ont dû être menés avec de grosses contraintes : la zone étant difficile d’accès et déjà soumise à un gros programme de travaux d’infrastructure. Nous vous avions alors informés qu’il faudrait compter sur une prolongation de la durée des travaux jusqu’au 8 mars 2019.

Les impacts sur la circulation ?

Depuis le mois de décembre, la station électrique d’Asnières compense l’alimentation de la ligne L Sud. Mais elle ne permet pas à elle seule, de fournir assez d’électricité pour que tous les trains de l’heure de pointe de matinée et de soirée, circulent sur les axes Paris Saint-Lazare <-> Versailles Rive-Droite, Paris Saint-Lazare <-> Saint-Nom la Bretèche et sur la Grande Ceinture Ouest (GCO).

En conséquence, des trains ont été supprimés de 6h à 10h et de 16h à 21h30 sur ces axes. 

Et maintenant ?

Les travaux sont en train de s’achever, et c’est un grand soulagement pour tout le monde ! Nous vous avions expliqué qu’il s’agissait d’un chantier complexe. Complexe, complexe, c’est bien joli mais ça veut dire quoi ? Vu l’ampleur des conséquences que ce chantier a eu pour vous, et comme je m’y étais engagée auprès de vous sur le blog et sur Twitter, j’ai voulu mener mon enquête. C’est un peu technique, mais très intéressant. Je pense que ces éléments vous permettront de mieux comprendre l’ampleur des réparations effectuées, et pourquoi nous avons préféré attendre avant de vous répondre sur la fin des réparations le 8 mars 2019. 

Vous le savez ce chantier avait pour objectif la réparation d’une station électrique haute tension à Courbevoie. Quand on se lance dans des chantiers aussi importants,  il n’est jamais question de « dépanner » en surface, mais de mettre en place des travaux de fond et définitifs. C’est pour ces raisons qu’il fallait effectuer un diagnostic complet des 3 liaisons souterraines. Ces travaux ont mobilisé un grand nombre d’intervenants, dont des entreprises spécialisées dans les travaux électriques de grandes ampleurs et d’autres de génie civil. Des ouvriers ont travaillé tous les jours depuis le début des réparations.

randomness